Construire une maison : les différents crédits

Construire une maison : les différents crédits

Pour permettre aux particuliers de construire leurs propres maisons, d’innombrables solutions sont de nos jours proposés par les différents établissements financiers. Il s’agit essentiellement des offres de prêt. Comme elles sont assez diversifiées, tout le monde y trouve l’option qui leur est adaptée. Néanmoins, certaines conditions sont établies. Vous trouverez ici les détails.

Les formules de crédits immobiliers

Les crédits offerts par les établissements financiers dépendent de la capacité de remboursement de l’emprunteur.

L’amortissement aux premières mensualités

Cette option convient au prêt associant la construction de la maison et le paiement des loyers. Dans le cas où les ressources de l’emprunteur lui offrent la possibilité d’assurer en même temps son loyer actuel ainsi que les intérêts du prêt de construction, le prêt immobilier est débloquée en une seule fois. L’emprunteur débute les remboursements à chaque échéance.

Amortissements différés

Si l’emprunteur ne peut pas se charger de mensualités avec ses charges actuelles, la banque va présenter un différé d’amortissement. Ainsi, le prêt ne serait pas débloqué en une seule fois. Les sommes nécessaires seront libérées à chaque appel de fond du constructeur.

Mensualités reportés

Si l’emprunteur ne détient pas la capacité de remboursement pour couvrir la totalité des frais, la banque pourrait proposer un report des mensualités. Ces dernières seront réglées à la fin de la construction.

Les autres formes de prêt

Afin d’aider les particuliers à construire leurs maisons, il existe un grand nombre de prêts adapté à tout type de situation.

Le PTZ ou prêt à taux zéro

Afin de pouvoir construire sa maison, il est de mise de recourir aux crédits. Parmi les plus connus se trouve le prêt à taux zéro + ou PTZ+. Il est surtout dédié aux primo-accédants ou ceux qui se procurent une propriété pour la première fois. Ce type de prêt permet de construire un logement, à une valeur de 40%. Toutefois, cela repose sur plusieurs éléments, notamment la zone géographique et le nombre de personnes au sein du foyer.

Ce prêt offre l’opportunité d’appuyer le pouvoir d’achat et d’alléger les charges financières. Cela s’effectue par l’organisation d’un système de remboursement. Néanmoins, afin d’en bénéficier, certaines conditions sont à remplir.

Le PC ou prêt conventionné

Le prêt conventionné est offert par les organismes qui ont entrepris une convention avec l’Etat. Aucune condition de ressources n’est imposée. Le plafonnement du taux dépend de la durée du prêt. Aussi, il peut assurer le financement des travaux si le montant des opérations excède 4 000 euros.

Le PAS ou Prêt à l’accession sociale

Il s’agit d’un prêt conventionné avec un taux d’intérêt inférieur. Un plafonnement est émis aux frais de dossiers. Comme avec le prêt conventionné, il est possible de bénéficier du financement lorsque les travaux valent 4 000 euros.

Le prêt immobilier fonctionnaire

Ce type de prêt s’adresse essentiellement aux agents de la fonction publique. Il est surtout dédié à la subvention d’achat ou bien la construction d’un nouveau logement. Il doit être situé à moins de 50 km de la zone de travail de l’agent. La durée ne va pas au-delà de 15 ans.